Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau-lettres-philo

UFR Lettres et philosophie - Université de Bourgogne

Laurence Giavarini

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bureau 250

Laboratoire : Centre Georges Chevrier

Fiche de chercheuse sur le site du centre Chevrier, sur le site du Grihl

Parcours

  • Habilitation à diriger des recherches (soutenue à l'université de Paris 3, le 1er décembre 2017)
  • Maître de Conférences en littérature française du XVIIe siècle (1998).
  • Docteur ès lettres de l'université de Paris VII (1997).
  • Agrégée de lettres modernes (1987).
  • Ancienne élève de l'ENS de Fontenay-Saint Cloud (1984-1988).

Mémoire original d'Habilitation

    L'Expérience libertine du XVIIe siècle.

Ouvrages principaux

Editions de texte

Exemples de sujets supervisés en Master 

  • Marie de Gournay, une écriture libertine?
  • L'écriture de la Grande Mademoiselle : l'exemple de la Relation de l'Isle Imaginaire.
  • Le langage de l'affectivité dans quelques écrits entre 1669 et 1678 (Racine, Sévigné, Guilleragues)
  • Représenter le XVIIe siècle au cinéma
  • Pastorale et morale d'Urfé à Rohmer (Les Amours d'Astrée et de Céladon)
  • La mémoire culturelle de l'Amérique dans quelques films des frères Cohen. 

Méthodes de travail en Master

  • Les sujets portent plutôt sur des questions transversales que sur des auteurs particuliers, sauf dans les cas d'auteurs du XVIIe siècle très peu étudiés : question du libertinage, des usages politiques de la littérature, écritures polémiques, réflexion sur les catégories utilisées par l'histoire littéraire, etc. Ce sont aussi les pratiques d'écriture qui sont privilégiées dans une approche d'histoire de la littérature, mais l'on peut aussi envisager des sujets qui permettent de se familiarisser avec les questions éditoriales (histoire du livre, histoire des pratiques d'auteur).
  • Un sujet peut ne pas porter strictement sur le seul XVIIe siècle : il est possible de construire une périodisation large, voire de travailler sur un médium moderne comme le cinéma dans son rapport au passé, soit parce que le cinéma adapte des textes anciens, soit parce qu'il utilise des objets visuels du passé (tableaux, musique, etc.), soit parce qu'il construit une représentation de ce passé en utilisant des travaux d'histoire – tout ceci étant d'ailleurs compatible.
  • Sur des sujets qui portent strictement sur le XVIIe siècle, une compréhension ou un apprentissage de la dimension proprement historique des textes est requise, ce qui n'interdit en rien d'avoir recours à des outils théoriques et critiques modernes, bien au contraire. 
  • Le suivi des étudiants dépend de leur demande : je peux les voir régulièrement pendant la mise en place de leur sujet, la construction d'une problématique et d'un plan, ou lorsque l'écriture "patine".

Domaines de recherche possibles 

  • Tous les sujets sont construits en concertation avec les étudiants. Les pistes qui suivent n'ont rien d'exclusif :
  • Histoire et littérature, littérature et politique, XVIe-XVIIe siècles
  • La question libertine au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle
  • Éditions de textes anciens
  • Passions, mélancolie, médecine
  • Usages du XVIIe siècle au XXe et XXIe siècle
  • Ecriture et action (en quoi des écrits littéraires ont-ils pu être des actions dans le passé?)
  • Voir le passé
  • La littérature pastorale
  • Ecrits polémiques, libelles, pamphlets
  • Ecrits d'expérience

Activités intellectuelles et culturelles 

  • Ancienne critique de cinéma aux Cahiers du cinéma (1990-1995), et membre du comité de rédaction de la revue, j'ai publié de nombreux articles sur le cinéma parus dans des revues (Trafic, Vertigo, Penser/ rêver) ou des livres collectifs.
  • Co-organisatrice du séminaire hebdomadaire du Grihl (Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur l'Histoire du Littéraire) à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.
  • Membre fondateur de l'association Sauvons l'Université! co-créatrice et administratrice du site de l'association http://www.sauvonsluniversite.com  qui se consacre à l'analyse des réformes de l'enseignement supérieur et de la recherche depuis la fin de l'année 2007 (vote de la loi LRU).

 

Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter 

Université de Bourgogne